YUKA : BONNE OU MAUVAISE APPLICATION ?

Nous le savons tous qu’il est important d’avoir une bonne alimentation, mais comment se retrouver noyé dans l’océan industriel des supermarchés !? Avoir une bonne alimentation mais surtout manger des produits sain est directement lié ! 

C’est en 2017 qu’apparait une nouvelle  application qui fait fureur : «  YUKA »

Vous la connaissez sans doute, l’application qui vous permet de flash coder tous les produits que vous avez achetez, afin de savoir s’ils sont bon ou mauvais pour votre santé, s’ils contiennent au non des produits additifs ! Ce n’est pas tout, l’application précise également si les produits additifs sont risqués ou sans risque pour votre santé !À la suite de ces informations,  L’application vous recommande des produits en se basant sur les risques positifs ou non sur votre santé.

YUKA application : simple et pratique :

 Une fois scanné, Yuka nous informe de la qualité du produit avec un code couleur simple et une note sur 100 point :

Vert foncé : produit excellent (75 à 100 sur 100)

Vert  : produit bon (50 à 75)

Orange : produit médiocre (25 à 50)

Rouge : produit mauvais ( – de 25)

Le système de notation est reparti de la manière suivante :

  • La qualité nutritionnelle représente 60% de la note.
  • les additifs représentent 30% de la note et s’il s’agit d’un produit biologique seulement 10%.

 

yuka application

 

  • Mais alors plusieurs questions nous sont venues en tête : 
  • Qu’elle est la source des informations données par l’application?? 
  • Pouvons-nous nous fier à YUKA ?

Est-elle neutre ou est-elle financée ? favorise-t-elle certains produits plus que d’autres ? 

LES AVIS SUR YUKA ?

Après plusieurs recherches et plusieurs interviews des créateurs de l’application yuka , nous avons appris que les dirigeants affirment ne pas être rémunéré et n’avoir aucun partenariat avec aucune marque.  Ce qui est une bonne nouvelle car cela signifie que l’application ne favorise pas une marque aux dépens d’une autre, elle reste neutre.

Néanmoins les informations qu’elle reçoit et qui alimentent l’application sont fournis par la bases de donné sous licence «  open foods facts ». Ouvert en 2012 par Stephane Gigandet ! C’est une base de données qui fournit des informations sur les produits en ce basant sur leur code bar !

Stephane Gigandet Lors d’une interview confirme que plus de 300 000 produits y sont enregistrés, et que les fiches produits peuvent être données par des contributeurs (exactement comme le principe de Wikipédia). 

EN CLAIRE :

Pour faire clair toute personne comme vous et moi peut se créer un compte chez open food facts, Et enregistrer la fiche produit de son choix, exactement comme toute personne peut modifier un article de Wikipédia à son bon vouloir !

Pour rassurer les utilisateurs sur les avis YUKA, il a été te mis en place un système qui permet de détecter lorsqu’une fiche aberrante est envoyée sur un produit !

Il faut donc savoir que même les marques elle-même peuvent se créer un compte et renseigner eux-mêmes leurs fiches produits. Il faut donc utiliser l’application avec prudence ; même s’il est vrai que plusieurs grandes marques ont déjà accepté de les transmettre gratuitement et d’être transparente. Il n’est jamais bon de foncer tête baissée dans toutes ces informations. 

L’application promet, en répondant à plusieurs questions dans la FAQ de s’améliorer et d’être toujours le plus précis possible ! Elle nous informe que l’algorithme des recommandations des produits se base sur l’impact que les produits auraient sur notre santé uniquement ! Et qu’elle est financée par aucune marque. 

Citation de yuka :

« Yuka identifie pour vous des produits similaires qui ont un impact positif sur votre santé. Cette sélection est impartiale : aucune marque ne rémunère Yuka pour apparaître ici»

Citation de yuka : 

l’entreprise est «100% indépendante» :

«Cela signifie que nous ne travaillons avec aucune marque ni aucun fabricant, et que nous ne faisons aucune publicité : les évaluations et les recommandations sont faites de façon totalement objective»

Un article des Échos précise qu’elle serait financé par des dons et par un programme de nutrition mis en place par la start-up qui a lancé l’application.

On prends rapidement l’habitude et le coup de main sur cette application totalement dans l’air du temps! De plus aucune publicité ne vient chambouler notre navigation ! Mais  utilisons donc l’application avec retenue. Elle apporte certes de grandes informations sur les produits que nous consommons et sur les composants de ces derniers ; mais tout comme son confrère « Wikipédia »ce que nous lisons est à prendre avec précaution, car aujourd’hui nous ne pouvons pas affirmer la provenance des fiches produits. 

Cela reste tout de même une manière très éducative de faire les courses et très plaisante !

Une fois une vos aliments choisis, complétez vôtre alimentation avec un programme d’entraînement adapté afin d’atteindre vôtre objectif le plus rapidement possible.

Sportivement vôtre.

Alioune battlefit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.